Accueil  > Pr Paul Elvic Jérôme BATCHOM
Français/English
English version

 

Pr Paul Elvic Jérôme BATCHOM

Identification

Nom : BATCHOM
Prénoms : Paul Elvic Jérôme
Date et lieu de naissance : 23 juin 1982 à Yaoundé
Nationalité : Camerounais
Région d’origine : Centre
Adresse : BP : 1637 Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC)
Contacts : Tel : (237) 22 31 03 05
Fax : (237) 22 31 89 99
Cel : +237 699 51 87 17 / 678695814
E-mail : polelvic82@yahoo.fr

.

CURSUS ACADEMIQUE

 Maitre de ConférencesAgrégé de science politique (Vice-major du Concours d’Agrégation CAMES session de Novembre 2013 à Brazzaville).

 Université de Yaoundé II/Soa (Cameroun)
2009- 2010 : Doctorat de Science politique Les Etats, les organisations non gouvernementales et la transparence des industries extractives : la dialectique de la souveraineté et de la responsabilité. (sous la direction du Professeur Luc Sindjoun)Mention très honorable avec les félicitations du jury.
2006- 2007 : Diplôme d’Etudes Approfondies en Sciences politiques, option relations internationales. Mention Excellent
2004- 2005 : Maitrise en droit option science politique

 Université de Yaoundé I (Cameroun)
2000-2003 : Licence en Histoire

 Lycée de Nkolndongo (Cameroun)
1998- 1999:Baccalauréat « A4 » option Espagnol

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

 Co-rédacteur en chef de POLIS, la revue camerounaise de science politique.
 Administrateur de programme au Groupe de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (GRAPS).
 Membre du Comité scientifique du CAFRAD (Centre Africain pour la Formation et la Recherche Administrative pour le Développement).
 Depuis Juin 2010 : Chef de la Section Coopération, Communication et Relations Publiquesà l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC).
 De 2010 à 2012 : coordonnateur du Master « Coopération Internationale, Action humanitaire et développement durable » (CA2D) en partenariat avec l’Université Cà Foscari de Venise.
 Depuis 2011 : Consultant auprès de la Conférence africaine sur la décentralisation et le développement local (CADDEL-GIZ)
 Depuis 2012 : Consultant auprès du comité national camerounais de l’Initiative de transparence des industries extractives (ITIE)

DANS L’ENSEIGNEMENT

Depuis Novembre 2013 : Maitre de Conférences-Agrégé (CAMES) à l’Université de Yaoundé II.
Depuis mai 2012 : Chargé de Cours à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), Université de Yaoundé II.
Enseignements :
• Les nouvelles formes de la diplomatie
• Introduction aux relations internationales
• Domaines et acteurs de la coopération internationale
• Relations internationales
• Sociologie des relations internationales
• Introduction à l’étude des guerres civiles
• Méthodes de recherche approfondie
• Les opérations de maintien de la paix
Novembre 2009 : Assistant à l’Université de Yaoundé II/IRIC
Mai 2008 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de la Recherche (ATER) à l’Université de Yaoundé II/IRIC

DANS LA RECHERCHE

AXES DE RECHERCHE

- Depuis Août 2014 : co-coordonnateur du projet de recherche « La sécurité transfrontalière au Cameroun » de l’Université de Yaoundé II/SOA.

- La gouvernance des industries extractives et des ressources naturelles

- Les questions de guerre en Afrique ainsi que les technologies de la paix. C’est dans le cadre d’une sociologie des opérations de maintien de la paix dans une perspective comparée au Mali et en RDC.

- Lasociologie de la guerre et de sécurité en Afrique notamment dans le cadre des menaces sécuritaires transfrontalières, des acteurs sociaux dans la guerre et des guerres fondées surle clivage nord/sud.

- La sociologie des acteurs de l’interdépendance : Il s’agit d’étudier les différents acteurs qui avec l’Etat, animent les logiques de la gouvernance globales mais aussi de la gouvernance internationales en tant que déclinaisons de l’interdépendance.

- Les logiques de puissance au sein des institutions internationales : A partir du débat entre les réalistes et institutionnalistes néolibéraux au sujet des institutions internationales, il s’agit de rendre compte de l’existence d’une via media qui laisse apparaitre des logiques de puissance et d’hégémonie au sein des organisations internationales, notamment celles régionales et sous-régionales africaines.

- La gestion de l’appartenance multiple au sein des institutions internationales.

- Nouveaux usages des alliances dans le cadre de la sécurité collective renouvelée : l’on s’intéresse à l’analyse des mécanismes institutionnels sous-régionaux que les Etats mettent en place et activent sous le prétexte de la sécurité collective, afin d’assurer la sécurité et la survie de leurs régimes.

AUTRES ACTIVITES

- Expert de l’OIF

- Expert de l’ISESCO

- Expert CAMES

- Organisateur du panel « Inégalités, (non) reconnaissance et guerres civiles en Afrique » pour le Congrès de l’International Political ScienceAssociation (IPSA), à Istanbul en Juillet 2016.

- Membre du conseil scientifique du CAFRAD

- Participation à des jurys de soutenance des Thèses de Doctorat.

- Depuis Mai 2014 : Direction des Thèses de doctorat en science politique à l’Université de Yaoundé II/SOA.

- Depuis Mai 2012 : Direction de mémoires en Master II à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (Université de Yaoundé II)

- Depuis Mai 2012 : Participation à des jurys de soutenance de Master II de Science Politique et Etudes internationales

- Participation à diverses sessions d’examens et concours d’entrée à l’IRIC (surveillance, corrections, organisation matérielle)

PARTICIPATION AUX CONGRES ET COLLOQUES

• Congrès de la British International Studies Association, Londres, Juin 2015. Communication : « The north/south divide in some African civil wars »
• European Congress of African Studies (ECAS), Paris, Juin 2015. Communication : « Essai de systématisation de la catégorie ‘guerre civile transfrontalière’ autour de l’insurrection de Boko Haram ».
• Congrès de l’Association française de science politique, Université d’Aix-en-Provence, France, 2-3 juin 2015. Communication : « Existe-t-il des relations internationales africaines ? »
• Congrès des associations francophones de science politique, Université de Lausanne, Suisse, 5-7 février 2015 communication : « Existe-t-il des relations internationales africaines ? Réflexion sur la fission disciplinaire des relations internationales ».
• Congrès de la Société Africaine de Droit International (SADI), Université de Ouagadougou 2, Burkina Faso, 28-30 octobre 2014. Communication « Les Etats africains face aux mandats d’arrêt de la CPI : de la double présence au sein des institutions internationales »
• Assemblée générale du CODESRIA à Yaoundé en décembre 2008. Communication : « Jeux et enjeux de la transparence dans les industries extractives »
• Congrès de l’Association Française d’Economie Politique, Lille 9-10 décembre 2010.

SOCIETES SAVANTES

• Membre de l’International Political Science Association (IPSA)
• Membre de la société camerounaise de science politique(SOCASP)
• Membre du réseau des associations francophones de science politique
• Membre observateur de la Société africaine de droit international
• Membre du CODESRIA.

TRAVAUX ET PUBLICATIONS

1. « La guerre du peuple. De la popularisation de la guerre contre Boko Haram au Cameroun » (en chantier)
2. « La multi-présence au sein des institutions internationales : analyse du membership du Cameroun au sein du Commonwealth, de l’OIF et l’OCI » (en chantier).
3. « Le clivage nord/sud dans certaines guerres civiles en Afrique : quand les périphéries délaissées deviennent problème » soumis à la revue Afrique contemporaine.
4. « La guerre civile transfrontalière : note introductive et provisoire sur les fortunes contemporaines de la guerre civile » à paraitre dans Politique etSociétésHiver 2015.
5. « La double présence au sein des institutions internationales : les Etats africains et la gestion des mandats d’arrêts de la CPI contre certains chefs d’Etat africains » in L’Afrique et le droit pénal international, (Actes du colloque de la Société Africaine de Droit International), Paris, A. Pedone, 2015, pp. 61-88.
6. « La sécurité collective en Afrique post-guerre froide » inResMilitaris, Revue Européenne d’études militairesvolume 4,numéro 2, Automne/été 2014.
7. « Le contrôle des frontières et la criminalité transfrontalière en Afrique » communication lors du colloque sur les Frontières en Afrique organisé par l’Ecole Supérieure Internationale de Guerre (ESIG) de Yaoundé, 15-16 avril 2014.
8. « Valeurs et puissance dans les relations internationales : de la construction axiologique d’une dynamique hégémonique en Afrique centrale » Revue camerounaise d’études internationales, n°3, 2013, p. 9-34.
9. « La rupture du Consensus de Fort Lamy et le changement du rapport de force dans l’espace CEMAC » Etudes Internationales, volume XLIII, N°02, juin 2012, p. 163- 183.
10. La transparence dans les Relations Internationales : Les industries extractives, les Etats et les ONG, Sarrebruck, Editions Universitaires Européennes, 2011.
11. « La diplomatie camerounaise à l’épreuve de la mondialisation : du rôle de la société dans la coproduction diplomatique », Revue Camerounaise d’études internationales n°spécial 40aire de l’IRIC, 2e semestre 2011, p. 143-154.
12. « La souveraineté entre institution et contestation : une analyse à l’aune de l’Initiative de transparence des industries extractives » Revue Camerounaise d’études internationales, n°003, pp. 275-296, 2e semestre 2010.
13. Les Etats, les organisations non gouvernementales et la transparence des industries extractives : la dialectique de la souveraineté et de la responsabilité, thèse de doctorat en science politique, Université de Yaoundé II/Soa, avril 2010, sous la direction du Professeur Luc Sindjoun.
14. « Evaluation de la mise en œuvre de l’Initiative de transparence des industries extractives en Afrique centrale », Rapport, Programme Extractiveindustries, CED, 2009.
15. « Les organisations non gouvernementales et la problématique des industries extractives dans l’espace public en Afrique : jeux et enjeux au sein de l’Extractive Industries Transparency Initiative (EITI) » Communication faite lors l’Assemblée générale du CODESRIA en décembre 2008 à Yaoundé, Cameroun.
16. Mémoire de DEA intitulé : la politique américaine de promotion de la démocratie au Cameroun après le 11 septembre 2001, Université de Yaoundé II/Soa, juin 2007, sous la direction du Pr Paul NtungweNdue.

DIVERS

 Langues :
• Français : lu, parlé et écrit
• Anglais : lu, parlé et écrit
• Espagnol : lu, écrit et parlé passablement
• Chinois (en apprentissage)
 Utilisation des logiciels : Word, Excel, Access…
 Autres centres d’intérêt : Musique et chant classiques, sport, lecture, nature, silence et méditation.

REFERENCES :

• Monsieur Bertrand BADIE, Professeur des Universités à l’IEP de Paris, France. Bertrand.badie@sciences-po.fr
• Monsieur Luc SINDJOUN, Professeur des Universités à l’Université de Yaoundé II, Cameroun. sindjoun@yahoo.com
• Monsieur ThomasLINDEMANN, Professeur des Universités à L’université de Paris Saint-Quentin-en-Yvelines, France. lindemannt@yahoo.com
• Monsieur PascalVENNESSON, Professeur des Universités à l’Université de Singapour. Pascal.vennesson@eui.eu
• Monsieur AugustinLOADA, Professeur des Universités à l’Université de Ouagadougou, Burkina Faso. aloada@gmail.comaloada@hotmail.com
• Monsieur YvesPOIRMEUR, Professeur des Universités à l’Université de Paris Saint-Quentin-en-Yvelines, France. yves.poirmeur@orange.fr

Accueil     |      Plan du site      |      E-Mail      |      Contact

Mentions Légales